LE RÉGIME KETO ET LA COURSE À PIED – EST-IL POSSIBLE DE COURIR SANS GLUCIDES ?

0
Rate this post

Les glucides sont essentiels pour courir à toute vitesse… ou peut-être pas du tout ? Depuis plusieurs années, le régime cétogène divise les experts et les athlètes, et unit les partisans inconditionnels des plats riches en graisses. Qu’est-ce que le régime cétogène et, surtout, est-il adapté aux coureurs ? Découvrez si le régime céto et la course à pied valent la peine d’être essayés sur vous-même.

Le régime keto- en quoi consiste-t-il ?

Si vous n’avez pas encore entendu parler du régime keto, on vous explique ! Il s’agit d’un régime dans lequel au moins 80 % de la ration journalière est constituée de graisses. Les glucides sont presque inexistants – ils constituent un maximum de 5%. Leur consommation dépasse rarement missions-sante.com/regime-keto-quels-aliments-autorises 30 grammes par jour.

Cette modification du menu vise à entrer en cétose. C’est un état dans lequel le corps accepte les graisses comme principale source d’énergie. Il cesse de se renforcer à partir du glucose et passe aux corps cétoniques – produits du métabolisme des graisses.

Le régime céto est apparu il y a 100 ans. À ce jour, il est utilisé en clinique dans le traitement de l’épilepsie infantile. Il y a quelques années, il a également commencé à fonctionner comme un régime amaigrissant. Un apport élevé en graisses et un indice glycémique pratiquement nul (pas de chute de sucre = pas de crise de faim) aident à perdre du poids les personnes qui ont des problèmes de contrôle de l’appétit.

Les effets à long terme du régime keto chez les personnes en bonne santé ne sont pas encore connus. Il s’agit toujours d’une nouveauté en matière d’alimentation. Cela vaut-il la peine de s’y intéresser en tant que coureur et d’essayer de s’entraîner avec des graisses ?

Le régime keto et la course de fond – hypothèse

Le régime keto a suscité l’intérêt des marathoniens et des ultras – des personnes pour qui le glycogène est “à prendre ou à laisser” dans les courses.

  • Il existe une théorie selon laquelle le passage aux corps cétoniques, au lieu de puiser l’énergie dans les sucres, permettrait de disposer de réserves de force inépuisables sur de très longues distances.
  • Le raisonnement est simple : vos réserves de graisse corporelle ne s’épuiseront pas pendant la course, vous ne risquez donc pas de subir une baisse d’énergie due à l’épuisement du glycogène musculaire.
  • Une fois que tu es passé au keto, le glycogène n’a plus d’importance pour toi.

Comment cela se rapporte-t-il à la pratique ? Examinons les recherches et les témoignages de personnes qui suivent un régime cétogène.

Le régime keto et la course de fond - hypothèseLe régime keto et la course à pied – pratique

Nous en arrivons à la question fondamentale de tout ” régime étrange ” : la réponse individuelle. La recherche ne suggère pas que le régime cétogène améliore universellement les performances des coureurs de fond. Pour l’un, ça marche, pour l’autre, ça ne marche pas. Cela est confirmé par les récits pratiques de coureurs cétogènes actifs, qu’ils partagent volontiers sur les médias sociaux.

Le simple fait de courir après être passé au régime cétonique est, pendant quelques semaines (voire quelques mois), un calvaire. Le corps s’adapte à la nouvelle façon d’obtenir de l’énergie, et la keto-adaptation n’est pas un processus agréable. Elle s’accompagne d’un manque d’énergie physique et mentale.

  • Pendant au moins un mois d’adaptation à la keto, il est pratiquement impossible de courir.
  • En effet, il peut parfois être difficile de monter les escaliers pour atteindre un étage supérieur.

Réduire l’intensité de l’entraînement au minimum représente un coût important pour les coureurs ambitieux, surtout s’ils prévoient de se lancer dans la compétition dans les mois à venir.

Après quelques semaines d’adaptation, les niveaux d’énergie reviennent généralement à la normale. Malgré cela, la plupart des cétogènes qui parlent de la course à pied affirment avoir des résultats bien pires sous keto.

Oui – il y aura des marathoniens et des coureurs d’ultra parmi les cétogènes qui ont réussi à surmonter tous les obstacles et dont le corps aime l’état de cétose. Toutefois, ce pourcentage sera beaucoup plus faible que chez les personnes “glucidiques”.

Les adeptes de ce régime ne sont généralement pas très positifs à l’égard de la course à pied, et s’ils le sont, ils ne la traitent que comme une activité récréative.

Autres problèmes liés au régime keto

Le régime keto et la course à pied – les problèmes ne s’arrêtent pas à la détérioration des performances pendant au moins quelques semaines. Cela peut s’ajuster au fil du temps si vous faites partie du groupe “choisi”. Les difficultés s’accumulent lorsque l’on veut maintenir ce régime.

L’état de cétose est très instable. Il est perturbé par quelques chocolats seulement. Lorsque le corps est habitué à manger des graisses, un apport soudain de glucides se traduit par une sensation terrible, comparable à un empoisonnement… De plus, en étant sous régime cétonique, il faut faire très attention à chaque repas et à chaque occasion de prendre une collation à l’extérieur.

Les cétogènes développent déjà des versions alternatives de leur régime, permettant de manipuler les glucides, mais… c’est une autre complication de l’alimentation. Le régime keto n’enseigne pas des habitudes alimentaires saines, et l’attention constante portée à votre assiette peut même vous conduire à un trouble de l’alimentation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici